Tourisme International

Blog Tourisme

avril 22, 2019

Tourisme de masse et développement durable

Blog Tourisme

Souvent antonyme du tourisme durable, le tourisme de masse implique une concentration extrême de touristes dans une destination donnée, de manière saisonnière ou permanente.

 

Attirés par des tarifs de vols ou des offres touristiques alléchantes, ces touristes se retrouvent en grand nombre à passer leurs vacances à Venise, à Londres, à Paris ou à Marrakech. Cette surpopulation, due au tourisme, est de plus en plus source d'insatisfaction pour les touristes eux-même, et d'inquiétude pour les habitants.  

 

Tourisme de masse et défi de la durabilité

 

Le tourisme est responsable de près d'un dixième des émissions mondiales de gaz à effet de serre. C'est ce qu'à démontré une étude publiée dans Nature Climate Change, rapportée par Le Figaro. Les chercheurs ont estimé à 15% l'augmentation de l'empreinte mondiale du secteur, entre 2009 et 2013, passant de 3,9 à 4,5 gigatonnes équivalent CO2 (GtCO2e).

 

D'autant plus que cette forme industrielle de tourisme repose en grande partie sur la distribution et la consommation de produits emballés, ce qui la rend extrêmement polluante.

 

D'autre part, dans la plupart des destinations émergentes, les faibles barrières à l'entrée et l'absence de réglementations encouragent la spéculation immobilière et la hausse de loyers.

 

Si les collectivités locales et les promoteurs immobiliers en bénéficient financièrement, les locaux se voient de plus en plus incapable d'accéder au logement. Les touristes font également augmenter les prix des denrées alimentaires, de l'eau, des services et des infrastructures. Une affluence touristique accrue risque, en outre, d'augmenter la pression hydrique dans les régions sèches, et de favoriser la pollution d'eau et d'espaces naturels.

 

Comment faire évoluer le tourisme vers un modèle plus durable ?


 

Afin de mettre en cohérence le tourisme de masse avec le développement durable, il est vital de mettre en place une meilleure distribution territoriale des flux et de la valeur ajoutée touristique. En effet, la diversification des destinations et des offres touristique à travers le monde permettra de disperser les flux touristiques, afin d'alléger la pression sur les destinations classiques.

 

Il est également important d'encourager le tourisme interne ou entre pays voisins, et de privilégier des politiques favorisant l’augmentation de la dépense par touriste plutôt que la croissance de la fréquentation touristique.

 

Toutefois, la sensibilisation et la responsabilisation du touriste restent des leviers essentiels de durabilisation du secteur.