Le capital humain

Blog Tourisme

janvier 15, 2019

Interview avec Mouna DALAL, Responsable de ressources humaines à Kenzi Tower Hotel

Blog Tourisme

 

Jeune et dynamique, Mouna DALAL trace son chemin dans le monde de l'hospitalité  en tant que cadre en management de ressources humaines d'un pas assuré. Découvrez son parcours inspirant dans cette interview réalisée par Blog Tourisme.

 

  1. Depuis l'obtention de votre master en 2011, vous n'avez cessé d'évoluer dans le monde du Management des ressources humaines. Comment avez-vous réussi à tracer ce parcours remarquable en accédant aussi rapidement aux postes à responsabilités dans plusieurs entreprises et multinationales de renom ?

Volonté et persévérance, ce sont deux clés de réussite qui m’accompagnent à ce jour. D'autre part, comme vous l’avez mentionné, la chance d'intégrer les équipes de plusieurs enseignes de renom m’a permis de développer, davantage, mes compétences pour me positionner aujourd'hui en tant que leader.

  1. Après une brève expérience à Ubisoft, vous vous êtes tournée vers le secteur touristique en intégrant Mazagan Beach & Golf Resort, avant de rejoindre Kenzi Tower Hotel où vous occupez, actuellement, le poste de Responsable RH. Qu'est-ce qui vous a passionné dans l'industrie de l'hospitalité ? 

Epicurienne et bonne vivante, l'exercice de mon métier de manager RH au sein de structures hôtelières fut une chance inouïe pour moi. Ce qui est particulièrement passionnant en hôtellerie, c’est qu'il n'y a pa de place à la monotonie. En effet, j'ai la chance de coordonner différents services et départements, ce qui rend ma mission encore plus challengeante car, au-delà de la gestion administrative, il s'agit d'un travail de réflexion et d'innovation pour la motivation et la valorisation de notre capital humain dans l'objectif de faire la différence pour nos clients.    

  1. A travers votre parcours professionnel, plusieurs avancées technologiques et tendances de consommation touristiques se sont succédées. Qu’avez-vous vu changer dans le métier de responsable RH en ces 7 ans d’exercice ? Comment avez-vous pu suivre l’évolution de votre métier ?

Depuis quelques années, les habitudes des consommateurs se développent et deviennent de plus en plus pointilleuses. En ce qui me concerne, j’ai toujours été convaincue que la fonction RH doit suivre ce changement. D’ailleurs, j’avais publié, sur LinkedIn, un article sur ce sujet que j'ai le plaisir de partager avec vos lecteurs.

Afin d'appréhender les tendances de consommation de nos clients, nous avons mis en place une stratégie de développement et de fidélisation du capital humain en favorisant l'adhésion des collaborateurs à la vision et à la mission de Kenzi Tower Hotel, en développant un esprit d’appartenance et en assurant une convergence de perspectives et d'efforts. Concrètement, il s'agit d'établir une communication interne efficace, d'activer le système de reconnaissance et de récompense, de maintenir un environnement de travail agréable ainsi que d'autres actions à même de transformer nos collaborateurs, in fine, en de véritables ambassadeurs d’une marque hôtelière dont ils seront fiers.

  1. En tant que responsable RH, comment commencez-vous votre journée type ?

Ma journée type commence par un briefing avec le EXcom (comité exécutif) afin de coordonner les tâches et de notifier les informations nécessaires ; suivi d'un debrief rapide avec mon équipe. Ensuite, je fais le tour des différents services (restauration, Spa, Front office…) pour dire bonjour à mes collègues, tout en vérifiant leur grooming, avant de gagner mon bureau pour traiter mes e-mails et faire le suivi de ma To do list.

Je profite du déjeuner, que je partage à chaque fois avec un collaborateur différent, pour discuter de l'avancement des projets et programmer des réunions si nécessaire.

  1. Selon votre expérience dans le secteur touristique, les femmes peuvent-elles accéder plus facilement aux postes de responsabilité ? Autrement dit, est-ce que l'égalité de chances entre les hommes et les femmes se porte mieux dans ce secteur par rapport à d'autres ?

Effectivement, dans le secteur touristique et d’après ma propre expérience, nous sommes beaucoup de femmes à être en tête de départements et à occuper des postes de leadership.*

      6. Quel conseil donneriez-vous aux jeunes étudiants et diplômés souhaitant faire carrière en ce domaine ?

L’hôtellerie, ou plus généralement, l’hospitalité, est un métier en effervescence qui exige de la patience, de la discipline, de la disponibilité et de la proximité autant des clients internes (les collaborateurs), que des clients externes. Car sans les uns les autres n’existeront pas.