La gestion des activités touristiques

Blog Tourisme

janvier 09, 2019

Le tourisme rural au Maroc

Blog Tourisme

 

Forêts impressionnantes, côtes atlantiques et méditerranéennes sublimes, dunes de sable, montagnes, vallées et cours d’eau, le Maroc a tout pour être une destination de rêve des adeptes du tourisme rural en quête d’une expérience passionnante. Toutefois, la valorisation de ce patrimoine rural est indispensable au rayonnement de notre offre touristique et nos richesses naturelles.

Le tourisme rural en chiffres

Près de 305 gîtes ruraux classés ont été recensés par le ministère du tourisme au niveau national au titre de l’année 2016. Ces établissements sont dotés d’une capacité de 1.696 chambres, et sont essentiellement situés dans les régions de Souss Massa, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Marrakech-Safi.

 

Pour la même année, un total de 2,31 milliards de DH  de recettes ont été apportées par le tourisme rural, soit 3,9% des recettes touristiques nationales. Même si ces bénéfices directes paraissent réduits, ce tourisme de niche contribue à la dynamisation économique de plusieurs régions rurales du Maroc. C'est pour cette raison qu'après le tourisme culturel et le tourisme balnéaire, le tourisme de nature est le troisième axe de la la Vision 2020, stratégie de promotion de la destination Maroc.

Promotion du tourisme rural au Maroc

 

Le tourisme rural offre d'importantes opportunités de diversification de l'offre touristique marocaine. Pour le rendre attractif, il est important de développer des produits touristiques valorisant les ressources locales et combinant dépaysement, activités culturelles et sportives, découverte gastronomique, soins de bien-être et animation touristique. Cela nécessite plusieurs mesures préalables, notamment :

  • le développement d'infrastructures : routes, gîtes, campings, centres de soins et parcs ;

  • la conception de circuits touristiques diversifiés en termes d'activités et de paysages ;

  • la formation de personnel du monde rural aux métiers d'hospitalité, d'animation et de guidage touristique ;

  • la mise en avant du respect de l'environnement notamment à travers l'éco-labellisation des établissements touristiques ;

  • le renforcement de la sécurité dans les zones peu fréquentées.

Malgré ses innombrables atouts, le Maroc reste vivement concurrencé par les Îles canaries, l’Egypte et la Turquie… L'essor du tourisme rural nécessite une forte implication des acteurs du domaine afin de déployer une vision commune, cohérente et durable de l'industrie touristique. C'est justement l'objectif du Réseau de Développement du Tourisme Rural (RDTR) qui a vu le jour en 2011 grâce à la volonté des acteurs du tourisme rural de l'ex région Souss-Massa-Daraâ.  

 

Le RDTR, un exemple d'engagement collectif pour la qualité et la durabilité

 

Ce Réseau est composé d'une quarantaine de structures d'hébergement ainsi que des associations touristiques locales. Il soutient et accompagne les structures d’hébergement du milieu rural de la région Souss-Massa pour l'amélioration de la qualité, la convergence des intérêts, la concertation et l'échange de bonnes pratiques afin de mieux répondre aux exigences des voyageurs, tout en favorisant le développement d’un tourisme plus durable.