Tout savoir sur le tourisme durable

Le tourisme durable nature

Le tourisme durable et le développement durable

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) définit le tourisme durable comme « un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil ».

Donc, le tourisme durable n’a pas vocation à proposer de nouvelles formes spécifiques de voyage, mais plutôt d’intégrer les trois piliers du développement durable (l’économie, le social et l’environnement) à l’industrie du tourisme (hôtellerie, transports, accueil des touristes…).

Le tourisme durable est une forme de tourisme alternatif, qui est souvent confondu avec d’autres types, comme le tourisme équitable, le tourisme solidaire ou encore l’écotourisme. Cet article vise à citer les différents termes du jargon lié au tourisme durable et vous permet de les différencier clairement !

Pourquoi le tourisme durable est-il essentiel ?

Le tourisme a sans doute plusieurs avantages pour les nations. Mais s’il n’est pas bien organisé, il peut avoir un impact destructeur sur l’écosystème environnemental, social et économique d’une région en particulier. On vous explique davantage.

Dans de nombreuses destinations touristiques, les prix locaux augmentent en raison des flux touristiques, et il peut devenir trop cher d'y vivre pour les locaux. Des fois, des pays choisissent d'investir dans des installations touristiques au lieu des équipements collectifs primordiaux, tels que les écoles, les hôpitaux, etc.

D’autre part, le surpeuplement, la pollution sonore et le comportement antisocial de certains touristes peuvent poser problème et, dans certains cas, créer des tensions entre les habitants et les touristes.

Le tourisme crée des emplois, mais ce sont parfois des emplois mal payés et saisonniers, et certaines industries touristiques créent un dumping social en repoussant, sous-payant ou en exploitant les travailleurs.

Il va sans dire que le tourisme a également un impact négatif sur le climat. En particulier les voyages à longue distance. Ce qui peut nuire à l'environnement en contribuant à la pollution de l'air et de l'eau, par les dépôts de déchets et la surexploitation des ressources naturelles.

La faune aussi n'est en reste. Certains animaux peuvent être maltraités pour faire plaisir aux touristes. Par exemple, les éléphants et les séances de photos avec des tigres drogués. Enfin, il y a des sortes de tourisme qui exploite les enfants.

Les différentes formes du tourisme durable

Maintenant que vous avez connu la définition du tourisme durable, ainsi que les dégâts qu’il peut produire, on passe aux différentes formes que le tourisme durable peut prendre.

Le tourisme humanitaire

Le tourisme humanitaire ou volontaire est une nouvelle façon de voyager qui devient de plus en plus populaire dans le monde entier. Ce type de tourisme consiste à faire du bénévolat à l'étranger pendant un voyage. Il s'apparente d'une certaine manière à l'"écotourisme", car l'objectif d'améliorer les conditions de vie est toujours présent.

L’agrotourisme

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une forme de tourisme durable qui lie la production et/ou la transformation agricole au tourisme afin d'attirer des visiteurs dans une ferme, un ranch ou une autre entreprise agricole dans le but de divertir et/ou d’informer les visiteurs et de générer des revenus

Le tourisme participatif

Ici, on parle d’un tourisme où les visiteurs sont en immersion dans la vie locale. L’objectif du tourisme participatif est de créer des échanges, des relations entre les locaux et les visiteurs.

Le tourisme solidaire

Cette nouvelle forme de tourisme permet de découvrir l'endroit que l'on visite, d'agir de manière respectueuse envers la communauté d'accueil et de se fondre l’espce d'un temps dans sa culture, ses habitudes et ses coutumes. Il profite pleinement aux populations locales et leur permet de participer activement à l'expérience touristique de leur région.

Le tourisme équitable

Tout comme le commerce équitable, le tourisme équitable consiste en l’équité des visiteurs et des accueillants, les collectivités locales doivent ainsi être rémunérées de façon adéquate, quel que soit leur niveau de vie.

L’écotourisme

L’écotourisme est une forme de tourisme qui est apparue il y a une quarantaine d'années, à l’époque où la protection de l’environnement était au cœur de tous les débats. Sa définition est pourtant beaucoup plus récente. Terme utilisé de manière abusive tant par les professionnels que par les voyageurs, l’écotourisme est une démarche touristique engagée en faveur du développement durable visant à préserver la biodiversité et les ressources naturelles d’une zone donnée.

Le tourisme durable et ses différents types peuvent avoir un impact positif si les différentes parties prenantes sont engagées et impliquées. Les opérateurs tout aussi comme les responsables veulent bien améliorer la recette et l'expérience touristiques, en développant autant qu'il se peut les prestations pour créer  plus de valeur et pour rendre, in fine, une meilleure qualité de sevices.