Le protocole officiel

Le protocole officiel

Le protocole, mot d’origine grec a initialement pour signification, le fait de dresser des actes publics.

Au fil du temps, sa définition a pris de l’ampleur et a concerné les relations entre les institutions et les rapports entre les détenteurs de pouvoir.

Pour éviter toute confusion d’ordre terminologique, il convient de préciser que l’étiquette n’est pas le protocole

Ils ont tendance à se rejoindre mais l’étiquette concerne les rapports entre individus et le protocole a un caractère plus contraignant, il symbolise le code de la politesse internationale.

Expression de l’ordre public, il représente le principal outil de communication gérant les relations entre gouvernants et gouvernés et conforte par là même le déroulement de tout type de cérémonies à caractère officiel.

La mise en place de codes et de cohésion sociale existe déjà depuis la préhistoire et à travers les âges.

Chaque pays possède ses usages protocolaires tributaires de leurs origines reflétant leurs spécificités, leurs cultures et leurs coutumes.

Le protocole est un métier difficile, codifié dans certains pays mais chez d’autres non, mais il exige un formalisme et une certaine rigueur en matière de préséances, de rang, de placement qui sont invisibles aux non connaisseurs mais visibles aux responsables qui le maîtrisent avec beaucoup de rigueur.

Il ne se limite pas non seulement à l’organisation de cérémonies officielles, le protocole implique la préparation des distinctions honorifiques, l’expertise en logistique et enfin il est le principal interlocuteur pour le corps diplomatique et consulaire, sans oublier une de ses fonctions fondamentales : le faire plaisir.