Vers un tourisme accessible à tous

Vers un tourisme accessible à tous

Afin de permettre aux touristes en situation de handicap de profiter pleinement de leurs voyages, certaines entreprises touristiques et hôtelières ont adapté leurs établissements et activités, et prévu des produits et services qui prennent en considération les déficiences motrices, visuelles, auditives ou cognitives de ce public.

 

L’adaptation de l’offre touristique à la clientèle en situation de handicap présente un intérêt lucratif. Ce marché, sous-exploité, constitue une réelle opportunité pour les acteurs de l'industrie du tourisme au Maroc.

 

La définition de l'OMT

 

Dans son rapport "Recommandations de l’OMT en faveur d’un tourisme accessible à tous"

l'organisation mondiale du tourisme définit le tourisme accessible comme "une forme de tourisme impliquant une collaboration entre les parties prenantes qui permet aux personnes ayant des besoins en termes d’accès (ce qui recouvre les dimensions visuelle, auditive et cognitive de l’accès et celle liée à la mobilité) de fonctionner de manière autonome, digne et égalitaire par la mise à disposition de produits, de services et d’environnements touristiques ayant fait l’objet d’une conception universelle." C'est-à-dire d'une "conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation ni conception spéciale".

 

Il s'agit, alors, de concevoir des environnements adaptés à tous les types de handicaps, dont l'utilisateur peut profiter quelles que soient ses limites physiques ou mentales.

 

Taille du marché du tourisme accessible dans le monde

 

L’Organisation mondiale de la santé a estimé2 à plus d’un milliard les personnes vivant avec un handicap sous une forme ou une autre, soit environ 15% de la population mondiale ; sur la base des estimations démographiques de l’année 2014...dont 60 millions en Europe et autant en Amérique du Nord. Ce segment constitue près de 15 % de la population européenne et 20 % aux États-Unis. Avec le vieillissement progressif de la population dans les pays industriels, cette proportion est susceptible de croître.

 

L'intérêt du marché pour les entreprises touristiques marocaines

 

Les personnes en situation de handicap, incluant les seniors, possèdent plus de revenus et de temps libre pour voyager. En effet, leurs dépenses touristiques sont, généralement, plus importantes que celles des autres segments touristiques.

 

Le rapport de la Commission européenne sur le profil des voyageurs handicapés et âgés, publié en 2014, a apporté les chiffres suivants :

 

  • le nombre de personnes atteintes de handicaps dans l’Union européenne s'élève à près de 38 millions ;
  • La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont les premiers marchés européens émetteurs ;
  • les États-Unis, la Suisse et la Russie sont les plus gros marchés internationaux ;
  • La durée moyenne des séjours des Européens ayant des besoins spécifiques est de 6,7 nuitées ;
  • les dépenses moyennes atteignent 700 euros (voyages dans leur propre pays) et 1.100 euros (voyages dans un autre pays d’Europe) ;
  • les voyageurs handicapés internationaux dépensent en moyenne 1.000 euros par séjour.

 

Ainsi, cette niche présente un intérêt économique pour le tourisme au Maroc, en tant que l'une des destinations non-européennes privilégiées des Français, des Allemands et des Anglais.

 

Toutefois, avant d'être un atout commercial déstiné au ciblage d'un segment de clientèle potentielle, il s'agit, d'abord, d'un engagement citoyen et éthique pour l'inclusion, le respect de la différence et l'autonomisation de cette catégorie.

 

Les différents types de handicaps

 

Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "est handicapée toute personne dont l’intégrité physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l’effet de l’âge ou d’un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l’école ou à occuper un emploi s’en trouvent compromises".

 

Le terme "handicap" désigne la limitation des possibilités d’interaction d’une personne, présentant des déficiences physiques ou mentales, dans un environnement inadapté pour accueillir cette interaction ; "Que ce soit en termes d’accessibilité, d’expression, de compréhension ou d’appréhension. Il s’agit donc plus d’une notion sociale que d’une notion médicale."1

 

Dans le langage commun, on parle d’une "personne en situation de handicap", ou d'une "personne ayant des besoins spécifique" pour décrire quatre principaux types de handicaps : moteur, visuel, auditif et mental. Chacune de ses catégories présente des spécificités et pose des défis différents aux personnes concernées ainsi qu'à leur entourage.  

 

Le handicap moteur

 

Les personnes présentant cet handicap ont des capacités motrices réduites. Elles se déplacent en fauteuil roulant manuel ou électrique, avec un déambulateur, une canne ou des béquilles.

 

De plus en plus autonomes, ces personnes ne nécessitent pas, systématiquement, une assistance, tant que les environnements dans lesquels ils se déplacent sont adaptés.

 

Le handicap visuel

 

Cette catégorie englobe deux types de déficience visuelle. On parle de "personne non-voyante" lorsque cette dernière est atteinte d'une cécité totale. les non-voyants développent d'autres facultés pour appréhender l'environnement -notamment par l'ouïe-,  et se déplacent le plus souvent avec une canne blanche, qui leur permet de détecter les obstacles, ou avec un chien-guide.

D'autre part, les "personnes malvoyantes" éprouvent des difficultés dans la perception de leur environnement : vision floue, champ visuel limité, éblouissement, etc. Les capacités visuelles sont encore plus réduites par des facteurs externes : encombrement des lieux, contraste, éclairage, etc.

Le handicap auditif

Les personnes contraintes par cet handicap présentent une déficience à percevoir et à entendre les sons, à des degrés différents :  une personne sourde n’entend pas la parole et communique principalement à travers des indications visuelles ou la langue des signes.

Alors que le malentendant, notamment grâce aux appareils auditifs, aux boucles magnétiques, peut distinguer les sons. La lecture labiale est également utilisée par les malentedants pour déchiffrer les messages sonores.

Le handicap mental

Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le handicap mental consiste en "un arrêt du développement mental ou un développement mental incomplet, caractérisé par une insuffisance des facultés et du niveau global d’intelligence, notamment au niveau des fonctions cognitives, du langage, de la motricité et des performances sociales".

 

Il est important de noter qu'une situation de handicap peut aussi être passagère. Une personne ayant subi un accident de la route peut recourir à un fauteuil roulant pendant une durée donnée.

 

D'autre part, d'autres catégories comme les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes de petite taille ou encore les parents avec de jeunes enfants, peuvent être confrontés aux mêmes défis qu’une personne en situation de handicap. Par conséquent, il est vital de faire bénéficier ces catégories des services d'assistance prévus pour les personnes ayant des besoins spécifiques.



 

1 https://www.ccah.fr/CCAH/Articles/Les-differents-types-de-handicap

2 https://www.handirect.fr/selon-loms-le-nombre-de-personnes-handicapees-dans-le-monde-devrait-progresser/